Vernon Giverny website in English

Please click on the flag
La collégiale de Vernon
Un dossier complet consacré à ce monument remarquable
Cliquer sur la photo pour y accéder

Documents à télécharger
Cliquer sur l'icône pour y accéder
Les maisons à pans de bois
Un dossier complet consacré au riche patrimoine de notre ville
Cliquer sur la photo pour y accéder
 
Vernon Giverny Website auf deutsch
Bitte, auf die Fahne clicken
 

Passer la souris sur les photos et les icônes pour obtenir des informations complémentaires
Le vieux moulin de Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La fondation Monet à Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La tour des archives à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Des visites, oui, mais il y a bien autre chose a faire à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Balades et randonnées autour de Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Les musées de Vernon et Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Une balade dans les rues de Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Le bassin des nymphéas à Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Le château des Toutelles à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Château de Ménilles
un rébus à déchiffrer sur le mur d'entrée



<<  Retour page   Ménilles,  promenade et patrimoine


Durant le XVIe siècle,  les murs qui clôturent le château furent ornés de motifs réalisés en moellons et briques  qui s'étendent de part et d'autre de la grille principale.  Ces motifs, qui semblent mystérieux, dessinent des lettres grecques et latines.


Un article paru en 1963 décrypte ainsi ces 'rébus': les trois croissants entrelacés ( de part et d'autre de la grille) sont la 'devise' du roi Henri II. Puis suivent deux 'phis' et deux 'lambdas ' qui ensemble signifient 'fidèle'. Enfin un A dans un V renvoient au mot latin Ave.  Les deux C entrelacés  renvoient  à Catherine de médicis, l'époused du roi.  Les  deux S fermés sont un rébus classique de l'époque, qui signifie la 'fermesse '- mot qui a disparu et qui signifiait constance et fidélité.
 

 Le sens probable est donc : A Henri II, fidélité  (et ) salut - A Catherine de Médicis, fidélité.  L'inscription  devait donc souhaiter la bienvenue au couple royal lors d'une viste qu'il devait effectuer au château  Elle est  nécessairement  datée entre 1547 et 1559 ( avènement et mort du roi).

Le mur de Ménilles est loin d'être le seul témoin de cette cryptographie : on en trouve un peu partout sur des reliures, des armures, des murs, etc. L'époque semble avoir adoré ces jeux de mots...

Références de l'article de Monsieur de Tervarent
monsieurnttp://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1963_num_107_1_11518  Merci de vous y référer pour plus de  détails)


  <<  Retour page   Ménilles,  promenade et patrimoine