Vernon Giverny website in English

Please click on the flag
La collégiale de Vernon
Un dossier complet consacré à ce monument remarquable
Cliquer sur la photo pour y accéder

Documents à télécharger
Cliquer sur l'icône pour y accéder
Les maisons à pans de bois
Un dossier complet consacré au riche patrimoine de notre ville
Cliquer sur la photo pour y accéder
 
Vernon Giverny Website auf deutsch
Bitte, auf die Fahne clicken
 

Passer la souris sur les photos et les icônes pour obtenir des informations complémentaires
Le vieux moulin de Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La fondation Monet à Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La tour des archives à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Des visites, oui, mais il y a bien autre chose a faire à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Balades et randonnées autour de Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Les musées de Vernon et Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Une balade dans les rues de Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Le bassin des nymphéas à Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Le château des Toutelles à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir



Le Vieux Moulin




Le site qui, convient le mieux  pour construire un  moulin est un pont. Les piles rapprochées forment une retenue d’eau qui accélère le courant à la sortie de l’ouvrage. C’est donc là, en aval des piles du pont, que s'installent les moulins, comme celui que les Vernonnais nomment le Vieux Moulin. Il  est  situé sur la rive droite de la Seine, et est le dernier vestige des diverses constructions autrefois adossées au pont.










Jusque vers 1885, un deuxième moulin existait encore, proche de l’ile du Talus.   Le Vieux Moulin est le survivant des six et peut-être sept moulins qui, installés  tout le long du pont, ont fonctionné  durant les 650 ans de existence de celui-ci. Malgré son style XVIe siècle (et une construction probable au XVIIè siècle),  le Vieux-Moulin existait vraisemblablement au Moyen-âge  et  il a du être  remanié  et restauré à la suite des nombreuses crues.  Deux fortes piles de pierre  accolées à celles du pont portent  le moulin, bâti sur un plan rectangulaire régulier avec des  murs à pans de bois et doté d’une haute toiture couverte de tuiles .

Dessin moderne à partir d'une gravure du 17e siècle


 A peine le pont construit, Philippe-Auguste avait autorisé la construction et l'exploitation d'au moins deux moulins.  : en  1210  le roi donnait la troisième arche à Hughes Legrand, et en  1214, la grande arche à Odon Plastraz  (qui était  panetier à la cour) pour qu’ils  construisent chacun un moulin à roue pendante.    Ainsi  ce lieu  a toujours été un centre de meunerie, ce qui explique certainement  pourquoi Planter s’est intéressé à ce site en 1765.


Ce  moulin  comme d’autres sur la Seine était «à roue pendante.» On sait que pour fonctionner au mieux, la longueur de l'aube qui plonge dans l'eau doit être  comprise entre le cinquième et le tiers du rayon de la roue.  Si une rivière a un débit  - donc aussi un niveau - régulier l’axe de la roue est installé une fois pour toutes à la hauteur voulue  dans un massif de maçonnerie. Mais dans le cas d’un cours d’eau  comme la Seine - ou la Marne -  dont le débit et la hauteur varient considérablement (de plusieurs mètres)  il faut un système de réglage en hauteur  de la roue en fonction du niveau de la rivière de façon à ne laisser tremper dans l’eau que la longueur de l'aube nécessaire. Pour que la roue soit mobile verticalement elle est alors  suspendue sous la salle de mouture et est installée sur un cadre en bois dont les tirants  fixés aux quatre angles sont montés et descendus à l'aide de vérins pour suivre les variations de la hauteur des eaux.




Moulin à roue pendante à Meulun




Schéma de roue pendante


La Tour de Clères - Gravure pré-romantique de Johan-Georg Wille (1761) montrant une partie du pont de Vernon à l'arrière plan. La roue d'un moulin, semblable à celui qui  subsiste aujourd'hui, est descendue pour s'adapter à la hauteur de l'eau.


  


De nos jours, le Vieux Moulin pittoresquement perché au dessus de l’eau est un des sites remarquables de la ville. D’ailleurs les peintres, Monet en premier, ne s’y sont pas trompés, qui l’ont souvent représenté...



Julien Devos ( peintre vernonnais, fin du XIXè s) (Clic pour agrandir)


Claude Monet, le moulin de Vernon
Musée de la Nouvelle Orléans



  Page 1 Le pont fortifié
  Page 2 Une minoterie iondustrielle
  page 4 ( suite) Le pont