Vernon Giverny website in English

Please click on the flag
La collégiale de Vernon
Un dossier complet consacré à ce monument remarquable
Cliquer sur la photo pour y accéder

Documents à télécharger
Cliquer sur l'icône pour y accéder
Les maisons à pans de bois
Un dossier complet consacré au riche patrimoine de notre ville
Cliquer sur la photo pour y accéder
 
Vernon Giverny Website auf deutsch
Bitte, auf die Fahne clicken
 

Passer la souris sur les photos et les icônes pour obtenir des informations complémentaires
Le vieux moulin de Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La fondation Monet à Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La tour des archives à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Des visites, oui, mais il y a bien autre chose a faire à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Balades et randonnées autour de Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Les musées de Vernon et Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Une balade dans les rues de Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Le bassin des nymphéas à Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Le château des Toutelles à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir


Bienvenue à Giverny (2)
Le musée des Impressionnismes

 

Proche de la fondation Claude Monet, se trouve le Musée des Impressionnismes. Celui-ci a ouvert ses portes à Giverny le 1er mai 2009, grâce à l’impulsion et au soutien du Conseil Général de l’Eure, de la Seine-Maritime, et de la région Normandie, en partenariat avec le Musée d'Orsay et la Terra Foundation.

Ce musée met en lumière la diversité des origines artistiques  ainsi que géographiques du mouvement impressionniste. En effet, ces artistes  n’ont jamais formé un groupe uni, une école unique et ils ont souvent travaillé indépendamment les uns des autres. C’est pourquoi il existe de nombreux courants qui, derrière une apparente spontanéité, demandent tous un travail médité et complexe mais qui vont dans des directions parfois fort opposées.



Entrée du musée

Salle d'exposition

Naturellement, le musée s’intéresse particulièrement à  Monet et aux artistes de Giverny, mais aussi il montre aussi comment on est passé de l’impressionnisme à l’art du XXème siècle.

Il rappelle aussi aux visiteurs que Giverny a joué un rôle important dans l'histoire de l'art non seulement français mais  américain. En 1890, la réputation de Monet avait atteint les USA et de nombreux artistes américains s'installèrent Giverny, pour des mois, des années et parfois pour toujours comme Theodore Butler qui finit par épouser la belle-fille de Monet, Suzanne Hoschedé. Cézanne fit aussi un séjour  dans la village. Ces peintres recherchaient la présence du maître de l'Impressionnisme, la lumière qui fait miroiter l'eau et les paysages pleins de brume que Monet a rendu célèbres.

Les expositions 2018
30 mars - 15 juillet 2018
Japonismes /Impressionnismes

L'ouverture commerciale et diplomatique du Japon en 1868 révéla aux artistes occidentaux une esthétique radicalement différente de celle qui leur était enseignée depuis des siècles.

L'art japonais proposait un vocabulaire plastique inédit,
fondé sur des codes radicalement différents de ceux enseignés aux élèves de l'École des beaux-arts. L'efficacité de ses images tenait à la vivacité des couleurs, à l'absence de modelé ou de volume des formes traitées en aplats, ainsi qu'à l'originalité de compositions fondées sur l'asymétrie.

 Cet art nouveau ne tarda pas à inspirer l'ensemble de la création artistique en Europe et aux États-Unis et à ouvrir ouvrant la voie à une véritable révolution esthétique.

L'exposition sur l'impact du japonisme dans l'œuvre des peintres de la génération impressionniste et postimpressionniste, des années 1870 à l'aube du XXe siècle. Claude Monet, qui a compté parmi les premiers artistes français à s'intéresser à l'estampe japonaise, sera au centre l'exposition,  prendra ainsi tout son sens à Giverny.

Bonnard

Signac


27 juillet - 4 novembre 20178
Henri-Edmond CROSS - Peindre le bonheur

Consacrée au peintre néo-impressionniste Henri-Edmond Cross (1856-1910), l’exposition retrace l’ensemble de la carrière de l’artiste. Né à Douai, il découvre en 1883 la lumière du Midi, où il s’installe définitivement dès 1891. À l'aube du XXe siècle, il est considéré, aux côtés de Paul Signac, comme l’un des pères de la modernité.

L'exposition compte une centaine d'œuvres, peintures, aquarelles ou dessins, et retrace l'ensemble de son parcours artistique. Nous voyons son art évoluer, des premiers essais impressionnistes aux derniers tableaux empreints d'un lyrisme de la couleur qui a retenu l'attention des Fauves. Sans oublier les très poétiques séries de marines néoimpressionnistes, peintes au début des années 1890 sur les bords de la Méditerranée. Elle souligne ainsi le rôle joué par Cross dans l’histoire de la libération de la couleur et son impact sur les avant-gardes du début du XXe siècle.

cross

cross


ACCROCHAGE PERMANENT
En marge de ses expositions temporaires, le musée des impressionnismes Giverny propose un accrochage permanent dédié à l'influence du maître de Giverny sur ses contemporains et sur les générations qui lui ont succédé.

Cette salle invite les visiteurs à s'interroger sur l'oeuvre du père de l'impressionnisme et sur les innombrables réponses que cette dernière a suscitées chez les artistes, depuis les peintres de la colonie américaine de Giverny jusqu'à Joan Mitchell ou Hiramatsu Reiji, en passant par Blanche Hoschedé Monet, Maximilien Luce, Maurice Denis... Sans prétendre à l’exhaustivité, cette présentation rend hommage à l’une des personnalités les plus fortes de l’histoire de l’art français en soulignant son impact au-delà des frontières géographiques ou chronologiques.



Parmi les tableaux de cette exposition permanente :
A GAUCHE: Claude Monet - Nympheas avec rameaux de saule
A DROITE: Maximilien Luce, L'ile à bois, 1914

L’accès à cette salle est inclus dans le billet d’entrée au musée.

ACCROCHAGE 2018
30 mars - 4 novembre 2018
HIRAMATSU à Giverny


En 1994, Hiramatsu Reiji découvre les Grandes Décorations de Claude Monet au musée de l’Orangerie à Paris. Il décide alors de se rendre à Giverny pour visiter la maison et le jardin d’eau de l’un des plus grands maîtres de l’impressionnisme. Au cours de ses vingt dernières années, il aime à y retourner et réinvente son art. Les paysages d’eau et de reflets deviennent l’un de ses motifs privilégiés. L’artiste s’essaye à de nouveaux formats – et adopte le format circulaire utilisé par Monet en 1907 et 1908. La dévotion que voue Hiramatsu à Monet le conduit à effectuer différents séjours sur la côte normande : Rouen, Le Havre, Honfleur, Étretat, Fécamp, Deauville ou encore Trouville.

Il évoque ainsi ce voyage vers le japonisme : « J’ai été profondément étonné en découvrant l’oeuvre immense qu’est la série des Nymphéas. Je me suis alors mis à étudier avec ardeur le japonisme, avec le regard d’un peintre de nihonga qui part pour un voyage vers l’impressionnisme et le japonisme. Pour moi qui adore les fleurs, la Normandie fut une région de rêve. Je me suis souvent rendu vers la mer en suivant la Seine. Le but de mon voyage était d’aller à la recherche du japonisme dans le jardin de Monet à Giverny et d’observer les reflets sur l’eau du bassin des nymphéas. J’ai tenté de comprendre l’attirance qu’avait éprouvée Monet pour le japonisme depuis sa jeunesse, ainsi que le regard qu’il portait sur les choses. C’est avec liberté et avec un sentiment ludique que j’ai peint les nymphéas chers au goût japonisant de Monet. »








Les bâtiments du Musée, conçus par  cabinet Reichen et Robert, maître d’œuvre de la Grande Halle de la Villette, s’attache à respecter et mettre en valeur le site paysager typique de la vallée de la Seine dont prairies, vergers, terrasses, haies sont les grandes composantes.



Le bâtiment du musés disparaît dans la verdure

Clic pour agrandir

Les collections et les expositions sont renouvelées plusieurs fois dans la saison, si bien que, aussi souvent que vienne un visiteur, il y a quelque chose de nouveau à découvrir.

Même si vous ne souhaitez pas visiter ce musée (ce serait dommage, car il est fort intéressant et surtout sa visite est totalement complémentaire de celle des jardins de Monet), nous vous conseillons d'entrer dans le jardin qui le borde (c'est gratuit) et de le parcourir : c'est un jardin moderne, très différent de celui de Monet mais dont le charme vous séduira.

Créé par le paysagiste Mark Rudkin, le jardin, structuré et contemporain  est divisé en chartreuses entourées de haies de hêtres et de thuyas. Chaque parterre possède une couleur dominante : après le jardin blanc, avec les bruits d'eau d'un bassin, on trouve un jardin aux plantes aromatiques, puis un carré de roses; une chartreuse où domine le bleu et une autre tout en rose mènent à l'entrée ouest.  Plus loiun encore, des parterres de plantes et de fleurs sauvages introduisent le visiteur à une grande prairie semée de coquelicots qui rend un hommage appuyé à l’un des sujets chers aux impressionnistes.


Nous remercions le CG27 pour cette vidéo et tout particulièrement Fabien Anquetin.


Le jardin du musée des impressionnismes Giverny a obtenu le label Jardin Remarquable en septembre 2006


  Page suivante : Giverny, le village


D'autres pages consacrées à Claude Monet et à Giverny :
La genèse du jardin de Claude Monet
Le jardinier de Giverny. Un espace de métissage

Giverny, une colonie américaine : l'histoire des artistes venus à Giverny à la suite de Monet 
Monet, la Normandie et la Seine
Savez-vous qu'il existe d'autres " Giverny " dans le monde ?
Giverny au pays du Soleil Levant : Kitagawa
Giverny au pays de l'Oncle Sam: Old Lyme
Et pour finir la journée à Giverny, une petite balade dans les collines de Giverny