Vernon Giverny website in English

Please click on the flag
La collégiale de Vernon
Un dossier complet consacré à ce monument remarquable
Cliquer sur la photo pour y accéder

Documents à télécharger
Cliquer sur l'icône pour y accéder
Les maisons à pans de bois
Un dossier complet consacré au riche patrimoine de notre ville
Cliquer sur la photo pour y accéder
 
Vernon Giverny Website auf deutsch
Bitte, auf die Fahne clicken
 

Passer la souris sur les photos et les icônes pour obtenir des informations complémentaires
Le vieux moulin de Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La fondation Monet à Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
La tour des archives à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Des visites, oui, mais il y a bien autre chose a faire à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Balades et randonnées autour de Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Les musées de Vernon et Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Une balade dans les rues de Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Le bassin des nymphéas à Giverny
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Le château des Toutelles à Vernon
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Bienvenue à la Fondation Monet:
La maison et  le jardin du maître


 

"Il est indispensable de faire un pèlerinage à Giverny, dans ce sanctuaire fleuri, pour mieux comprendre le Maître, pour mieux saisir les sources de son inspiration et pour l'imaginer toujours vivant parmi nous." Gérald Van der Kemp, premier conservateur de la Fondation Claude Monet.

Quand Monet arriva à Giverny en 1883, à l'âge de 43 ans, la maison était bien différente de ce qu'elle est aujourd'hui: il l'agrandit en incorporant un petit bâtiment à chaque extrémité, il fit construire la galerie qui court sur toute la façade et il choisit la couleur, celle qu'on voit de nos jours.








 
Le premier atelier se situait dans la maison; plus tard cette pièce fut transformée en petit salon où on servait le café après déjeuner et où Monet exposait ses dernières toiles. En1889, il fit construire un autre atelier à gauche (quand on fait face à la maison - fermé aux visites) et en 1916 un troisième spécialement adapté aux grandes 'Décorations des Nymphéas' qu'il venait d'entreprendre (occupé par le magasin de souvenirs de nos jours).


Ne manquez pas la visite de la maison : ce n'est pas seulement une maison, c'est aussi toute la vie de Monet. Un de ses amis, Gustave Geffroy, a écrit : "Cette maison modeste et pourtant somptueuse par l'arrangement intérieur et le jardin, ou plutôt les jardins, qui l'entourent. Celui qui a conçu et agencé ce petit univers familier et magnifique n'est pas seulement un grand artiste dans la création de ses tableaux, il l'est aussi dans le décor d'existence qu'il a su installer pour s'y plaire. Cette maison et ce jardin c'est aussi une œuvre, et Monet a mis toute sa vie à la créer et à la parfaire. "

 
Les visiteurs se souviennent particulièrement  du salon, aux murs recouverts par les tablaeux du maître, et de la salle à manger (décorée par Monet lui- même) et de la cuisine aux murs couverts de faïences bleues où l'on peut facilement évoquer la vie sociale du Maître recevant des hôtes aussi célèbres que Renoir, Cézanne, Rodin, Sacha Guitry ou Georges Clémenceau.

 

Le jardin dit 'le Clos normand', autour de la maison, fut peu à peu transformé. Monet supervisait tout et, comme il le ferait plus tard pour le jardin d'eau, il faisait venir des plantes du monde entier.
 





En 1893, Monet acheta un terrain de l'autre côté de la voie de chemin de fer qui passait au bout du jardin (c'est une route maintenant) pour créer un 'jardin d'eau' avec un étang où il peindrait ses célèbres nymphéas.
Après 1900, le jardin d'eau devint la source principale d'inspiration du maître. Il y passait des heures à essayer de capturer les couleurs, les reflets et les mouvements des nymphéas à la surface de l'eau, attendant que la lumière soit parfaite pour reproduire la scène sur une toile.
Il a écrit: "J'ai mis du temps à comprendre mes nymphéas… Je les cultivais sans songer à les peindre… Un paysage ne vous imprègne pas dans un jour… Et puis, tout d'un coup, j'ai eu la révélation des féeries de mon étang. J'ai pris ma palette. Depuis ce jour je n'ai guère eu d'autre modèle."

 



Monet était irritable quand il faisait trop mauvais et qu'il ne pouvait pas travailler dans le jardin. Pendant l'inondation de 1910 - une des pires de l'histoire - Monet fut effondré en voyant son jardin saccagé.

Baigné d'une lumière changeante, avec des formes et des mouvements variés, ce jardin, auquel Monet consacrait sa vie, était toujours en devenir. Au fil des saisons il le transformait peu à peu, dessinant des allées, plantant les variétés de fleurs nécessaires pour qu'il soit fleuri tout au long de l'année. Il avait sept jardiniers, était attentif à tout et exigeant : il fallait que le jardin soit magnifiquement parfait.

Tel est l'endroit que Claude Monet a tant aimé et qu'il a quitté en 1926 à l'âge de quatre-vingt-six ans.


Pour votre visite,
Télécharger ici le plan de  le Fondation Monet

Nous sommes aussi sur
, rejoignez-nous.


Page suivante >> Le musée des impressionnismes