PHOTOTHEQUE


Page d'accueil
Photothèque
Generalités
Localisation à Vernon
Ossature
Bois courts et bois longs
Encorbellements
Le bois comme matériau
Hourdis
Montage de l'ensemble
Le décor
Toitures et fenêtres
Plans et dimensions
La maison dans la ville médiévale
Pans de bois couverts et redécouverts
Essai de datation
Liens, bibliographie et remerciements
Webmestre. Contact

 

 

Les photographies et reproductions rassemblées ici sont pour la plupart celles que l'on peut voir dispersées dans les diverses pages du site. Toutefois, quelques autres documents iconographiques qu'on ne trouve pas ailleurs sont aussi présentés ci-dessous. Dans ce cas ils sont alors accompagnés d'un court commentaire chaque fois que nécéssaire.

 

Rue d'Albuféra
Rue de création récente, au milieu du XIXème siècle, formée à partie de tronçons de l'ancienne rue Allais, rue de la Cohue (nommée plus tard de l'Auditoire) et des Cordeliers. Contrairement à aujoud'hui, cette rue ne débouchait pas sur la Seine mais donnait dans la rue Grande.

1
2
3

 

Rue de la Boucherie

Une des plus anciennes rues de la ville, qui, comme son nom l'indique, regroupait les bouchers. Il n'en reste qu'une toute petite longueur encore représentative de l'atmosphère du passé

4
5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Bourbon Penthièvre
Autrefois rue Dessous-Notre-Dame, puis à patir du XVème siècle, rue de la Porte de l'Eau. Cette porte, qui s'ouvrait sur le fleuve, était une des cinq qui permettaient de pénétrer dans la ville. C'est par cette porte et la rue qui lui fait suite que passaient tous ceux qui, d'une façon ou une autre, avaient à faire avec la Seine. Elle a conservé ses maisons anciennes dans sa partie haute proche de la Collégiale.


6
7

8

9
10
11
12

23

 

14
15
16

17

18

19

 

 

15 : rue Bourbon Penthièvre. La partie au premier plan a disparu.

18: la Vieille Gabelle, ainsi nommée pusiqu'elle fut utilisée comme grenier à sel au XVIIIème siècle, a été démolie en 1958. Le dessin de AG Poulain date de 1927

19: Façades plâtrées: comparez les maisons de gauche avec les photos 14 et 6 - Les deux dernières maisons à droite sont à comparer avec celles de la photo 9

 

Place Barette
Créée au XIXème siècle en grande partie sur l'emplacement de l'église Saint Geneviève, détruite à la Révolution

20

 

Rue Carnot
Avant de rappeler la mémoire de ce Président de la République assassiné en 1894, la rue Grande était déjà l'artère commerçante la plus importante de la ville, voie de passage de la route Paris Rouen. Elle était bordée de très nombreuses auberges et commerces en tous genres. Un long tronçon de cette rue est resté pratqiuement intact.

21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31 32
33 34
35
36
37
38


39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49

50

51
52
53
54
55

 

53 : angle de la rue Carnot et de la rue de la Boucherie. La partie en pierre de la maison est beaucoup plus ancienne que la façade, peut-être date-t-elle du XIIIème siècle. On voit ce même mur en pierre sur la photo 5

 

Place Chantereine

Située sur l'emplacement de l'ancienne porte de Rouen, elle termine la rue Grande ou rue Carnot. un seul bâtiment à pans de bois y subsiste.

56



Rue du Chapitre

C'est pour desservir l'église Notre-Dame que fut créé un chapitre au milieu du XIIème siècle. On construisit pour lui une série de maisons sur le flanc sud de la Collégiale, dont une a survécu. Cette rue portait autrefois le nom de Rue du Cloître Notre-Dame.

57
58

58 Si la maison semble dater du XVIème siècle, son soubassement est beaucoup plus ancien, XIIIème peut-être

 

Place De Gaulle
Place Saint Jacques avant la Révolution, place d'Armes ensuite c'est depuis longtemps la place où se tient le marché. Comme pour tant d 'autres lieux de Vernon, les bombardements de 1940 lui furent fatale, à l'exception de 3 ou 4 maisons à pans de bois.

59
60
61
62

59 - Maisons du XVIIème siècle avec triple moulure en saillie sous le toit, celle de droite étant l'ancien Hôtel du Lion d'Or. Le balcon en ferronnerie avec motif de lion au centre date du XIXème siècle

 

Rue des Erigots
Comme la rue Malot, celle-ci faisait partie du 'bidonville' médiéval avec une population turbulente et des senteurs agressives. Les combats de 1944 n'en ont presque rien laissé.

63
64

63, 64 - photo et aquarelle ( AG Poulain) montrant la même partie de la rue vers 1930. Au fond, la rue Bourbon Penthièvre : la maison est celle qu'on voit sur la photo 14


Rue aux Huiliers
De nombreuses rues médiévales portaient des noms de professions. A l'époque où l'huile était encore un produit rare, les huiliers passaient pout être aisés et leurs boutiques étaient prospères. Totalement détruite en 1940, la rue a été reconstruite dans les années 50.

65



Rue Malot
La ruelle Malo apparait sous cette orthographe dès le XVème siècle. Il y a moins d'un siècle, cette petite rue avait gardé tout son caractère médiéval: murs lépreux, façades de guingois, pavés disjoints, etc La réfection qu quartier lui a redonné un visage plus agréable sans la dénaturer.

66
67
68
69


Rue des Pontonniers

Rien a à voir avec un pont , cette impasse qui aboutissait au mur d'enceinte est en rapport avec le famille vernonnaise des Panthonniers. Ses vieilles demeures à colombages ont toutes été détruites en 1940.

70

 

 

Rue Potard

Une des plus anciennes rues de Vernon, antérieure au XIIème siècle. Elle tient son nom de la famille Potart, famille importante qui a habité près d' Heubécourt et qui possédait de nombreux fiefs dans la région et en particulier à Vernon. Elle conserve une part notable de notre patrimoine immobilier le plus ancien.

71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83 84
85
86
87 88
89
90
91
92


74: la façade plâtrée est celle qu'on retrouve dans les photos 81, 82 et 83

 

Rue de la Prison
Située pès du bord de Seine, elle faisait partie des rues populaires, mais rien n'en subsiste depuis les combats de 1944, pas même le nom puisqu'on a créé à cet emplacement une déviation de la route nationale et des jardins.

93

93: dessin de AG Poulain réalisé quelqes jours après les combats d'Août 1944

 

Rue Saint-Jacques

Consacrée depuis toujours au commerce, cette rue était désignée au XIVème siècle comme "Rue du marché où on vend le harand" et rue aux Herbes pour sa partie basse. Entièrement détruite en 1940, elle a été élargie et rectifiée lors de sa reconstruction.

94
95
96

La photo 94 montre l'extrémité de la rue Saint Jacques (appelée rue aux Herbes à l'époque) à son croisement avec la rue Carnot (au fond l'Hostellerie de la Rose, photo 55). AG Poulain, dans le dessin de doite (95), imagine ce qu'aurait pu être cette rue si elle avait été restaurée au lieu d'avoir été réduite en cendres par les bombes.

 

Rue Sainte-Geneviève
Totalement détruite à l'exception de deux maisons, la rue tire son nom de l'ancienne église paroissiale qui était dans son centre et qui fut détruite à la Révolution.

97
98
99

97 : On trouvait en particulier une superbe demeure à pans de bois ( la maison Coulon) datant du XVIème siècle dont le portail s'ouvrait sur une vaste cour intérieure. Dessin AG Poulain

 

 

Rue et place Saint -Sauveur
Situées contre flanc bord de la Collégiale, c'était là que se tenait le marché aux noix C'est toujours un des endroits les plus typiques de la ville.

100

101

102
103

 

 

Faubourg du Grévarin
Point de passage obligé des voyageurs se rendant de Paris à Rouen, et situé hors les murs, c'est un très vieux quartier abondamment pourvu en auberges et cabarets: deux noms ont traversé les siècles: les 3 Maillets (détruit vers 1935) et et les 3 Brocs Couronnés.

104
105

 

 

Faubourg de Vernonnet
Situé sur le rive droite de la Seine, ce quartier, qui ne fut rattaché à Vernon qu'en 1804, est habité depuis l'époque gallo-romaine. Il fut, en particulier occupé par les anglais à partir de 1419 jusqu'en 1449.

106
107
108

108 :Le Vieux Moulin, construction emblématique de la ville pittoresquement perchée sur les restes du pont médiéval, date du XVIème siècle

 

Origine des photographies et autres documents

LesPartenaires de l'Office du Tourisme de Vernon: 41 - 42 - 43 - 106
Alphonse Poulain (et ses héritiers, dont Madame Saillard) : 4 - 18 - 63 - 68 - 75 - 93- 95 - 97 - 105
Base de données Mérimée du ministère de la Culture : 5 - 19 - 37 - 38 - 64 - 69 - 70 - 74
Origine inconnue ( photographies trouvées sur le web, pour la plupart) : 14 - 29 - 39 - 57 - 67 - 77 - 79 - 80 - 100
Photos personnelles du webmestre : 30 - 52 - 59 - 83 - 85 - 86 - 87 - 90 - 104
Cartes postales anciennes : collection personnelle : 2 - 55 - 60 - 65 - 94 - 96
Photos personnelles du webmestre ( M. François, photographe) : toutes les autres photographies