English version

 

MOBILIER
Tableaux


Cette page est temporaire...
Il reste quelques photos à faire et un commentaire à rédiger avant de pouvoir envisager la page définitive.
Veuillez m'excuser.

La collégiale possède de nombreuses oeuvres peintes, dont certaines sont d'une qualité remarquable - ou même exceptionnelle.


 

 

Merveilleuse peinture sur bois du XVIème siècle représentant la Passion et la Résurrection.

 

 


Claude Vignon - Saint Dominique recevant le Rosaire de la main de Sainte Anne. (vers 1630 - 35).
Le chien qui apparaît en bas et à gauche du tableau comme dans beaucoup d'autres qui montrent ce saint, traduit un jeu de mots sur le nom des membres de l'ordre des Frères Prêcheurs, les Dominicains: en latin, on les appelle 'Dominicanis'. Ce mot, si on s'amuse à le décomposer en 'Domini - canis' signifie 'le chien du Seigneur'. Le pape Honorius III aurait officialisé ce jeu de mots en disant à Dominique qu'avec avec un tel nom, son ordre serait 'le chien de garde de l'église'.
La torche allumée que tient le chien dans sa gueule symbolise la flamme de la vérité.


Tableau d'inspiration italienne avec une composition en deux registres, Ste Anne et la Vierge au-dessus des saints. Claude Vignon a dû voir un tableau très semblable sur le même thème dans l'église Ste Sabine à Rome et s'en inspirer.
Il semble que ce tableau ait été peint spécialement pour cette église qu'il n'a pas quittée depuis près de quatre siècles.

Claude Vignon, le peintre le plus célèbre du règne de Louis XIII


Malgré la médiocre qualité de la photo, on ne peut oublier de faire figurer ce tableau d'Annibal Carrache, qui est une des toiles maîtresses de la collégiale: Il représente la Résurrection, composition animée d'un beau mouvement vertical, plein d'une expressivité qui, liée à un réminiscence du réalisme du Caravage, déborde le classicisme du reste.

 


Détail du tableau
Annibal Carrache

La multiplication des pains.  Un tableau qui a diverses attributions mais il est probabble qu'il soit l'oeuvre  du peintre suisse François-Jean Sablet (1745-1819), qui séjourna au château des Pénitents de Vernonnet.   23
multiplication des pains

La Cène.  Signé Iohan Franc. Fecit A° 1620 Ce tableau est librement inspiré de  Léonard de Vinci

Jésus guérissant les malades.  Toile du XVIIIème siècle , d'après Charles Coypel   photo 18


 

Copyright 2005
Glossaire

Mobilier : [Autels] [Sculptures] [Tableaux]

[Histoire] [Extérieur] [Intérieur] [Mobilier] [St Adjutor] [Vitraux] [Orgue]