English version

 

INTERIEUR
Choeur roman


 

Le choeur était autrefois séparé de la nef par un jubé qui a été démoli à la fin du XVIIIème siècle.

 


Plan du choeur roman

Le choeur est d'une grande complexité architecturale car les arcades romanes ont été modifiées lors de la reconstruction partielle du choeur en 1152, qui avait été endommagé pendant plusieurs sièges de la ville menés par Louis VII à partir de 1136.
De plus, lors de la construction de la tour (début du XIIIème siècle) on a réduit la largeur des arcades de la première travée (entre les colonnes 1 et 2 et 11 et 12) pendant que les colonnes 1 et 12 étaient renforcées et devenaient des piles gothiques.
Enfin, les piliers 3 et 10, de toute évidence, sont beaucoup plus tardifs: lorsque le choeur a été revoûté au XIVème siècle, ces deux hautes colonnes ont été ajoutées pour supporter une partie des nouvelles voûtes.

 

 

Les arcades

Le choeur est délimité par neuf arcades romanes en plein cintre très surhaussées élevés sur des colonnes monolithiques.


L'arcade du chapiteau 7, largement évasé, et l'arcade surélevée.
La demi colonne engagée et le demi chapiteau au dessus sont plus tardifs (XIVème siècle)

Ces arcades surhaussées avec des chapiteaux plats et largement évasés sont assez rares et sont, à mon avis, d'un type clairement anglo-normand: en effet on retrouve ces mêmes arcades surhaussées avec des chapiteaux évasés à Saint Bartholomew the Great à Londres ainsi que dans une des chapelles de la Tour de Londres.

Voir le choeur de St Bartholomew the Great.
photo 1 - photo 2


La similarité entre notre église et le choeur de Saint Bartholomew est si marquée qu'on ne peut pas imaginer une simple coïncidence. Je suis persuadé que le bâtisseur de l'église de Londres connaissait celle de Vernon. Quelques minces indices historiques peuvent nous conduire à cette conclusion mais il n'existe pas de documents ou archives pour le prouver d'une façon indiscutable.

Les bases de colonnes

Les bases des colonnes se trouvent à 0,50 m au dessous du niveau du sol du déambulatoire: le sol a été relevé après diverses inondations de la Seine, en particulier celle de 1658, inondations qu'évoquent deux inscriptions gravées sur des piliers extérieurs. ( Voir la page 'Extérieur / Autour de l'église.) Lors de travaux réalisés au début du XXème siècle, la base d'une des colonnes a été dégagée, mettant en évidence aux yeux des visiteurs le relèvement du sol effectué deux siècles et demi plus tôt. (On peut voir cette base en parcourant le déambulatoire, au pied du pilier 8.)
Cette base est caractéristique du XIIème siècle avec deux tores séparés par une gorge. Le tore inférieur a pris plus d'importance et la gorge s'est allongée en scotie (moulure concave). Une griffe vient rattacher le tore inférieur à l'angle de la plinthe.

 

Les chapiteaux

La collégiale possède trois types de chapiteaux romans


A la croisée des transepts, il subsiste deux arcs en plein cintre, témoins de l'ancienne église romane. Ils ont des chapiteaux d'un type courant avec un décor de plantes aux formes très stylisées, inspiré des chapiteaux corinthien.

Les chapiteaux du choeur, plus originaux, montrent deux types d'influence:


D'abord celle de Saint Benoît sur Loire. En effet le duc Guillaume fit venir l'Abbé de Saint Benoît, Guillaume de Vulpiano, vers 1050 et ses équipes travaillèrent particulièrement à Bernay - abbaye qui dépendait directement de celle de Saint Benoît. On pense que l'architecte de Vernon s'est inspiré des chapiteaux de Bernay.(Chapiteau 12 sur le plan ci-dessus)

Ce chapiteau , qui est difficile à dater car il a été déplacé lors de la modification du transept au XIIIème siècle, est un des ces chapiteaux dits 'à protomes', c'est à dire avec des tête d'animaux, des têtes de lions ici, qui s'assemblent dans les angles. On peut penser que les sculpteurs du XIIème siècle ont découvert ce motif dans les tissus orientaux. Sous forme de sculpture, il est apparu en 1027 dans la tour-porche de l'abbaye de Saint Benoît sur Loire. C'est ce dessin qu'on retrouve à Bernay et qui a probablement servi de modèle à l'architecte de Vernon.

 



Les chapiteaux 6 (arrière plan) et 7 (premier plan)

Puis, dès le Xème siècle, sont apparus des motifs anglo-saxons (ou Viking?) abstraits, stylisés, géométrisés qui, sous l'aspect de motifs géométriques et de palmettes, deviendront une des caractéristiques de l'art roman. On peut en voir à Bayeux, Thaon, et l'Abbaye aux Dames de Caen ou bien dans la collégiale St Hildebert à Gournay en Bray et qui, bien entendu, sont aussi présents dans la Collégiale. (chapiteaux 2, 4, 5, 6, 7, 9, 11). Le numéro 8, dans le même style, est, semble-t-il, assez moderne et remplace peut-être un chapiteau ancien qui a été abîmé.

La sculpture du chapiteau 7 montre une structure plus complexe. En bas, une série d'arcades comme il en existait sur les sarcophages antiques. A l'intérieur de celles-ci une des palmettes occupent tout l'espace. Au dessus des arcades, une autre série de palmettes qui monte jusqu'au tore. Ce motif est tout à fait exceptionnel en Normandie.

 

L'étage supérieur du choeur

L'étage supérieur du choeur a été largement remanié vers la fin du XIVème siècle : un inventaire de la collégiale mentionne un procès intenté par le Chapitre contre un maçon, Jean Autabour en 1380: " à cause du cuer (= choeur) de l'église dont lors fut marché, avec ledit maistre Jehan d'abattre la vieille maçonnerie des voustes du choeur et de réédifier...Et ne fut pas ladite ouvrage faite ainsy que le marché le contenait". (Cité par le Dr Coutan. Voir la bibliographie)

L'abside est couverte par une voûte à huit nervures qui retombent sur des consoles décorées avec des angelots, et qui aboutissent d'autre part à une clé pendante. Le demi cercle que forment les colonnes fait place ici à des panneaux aveugles rectangulaires en pans coupés. Seul le panneau du centre est évidé par une arcature en anse de panier. Quant aux fenêtres, elles ont un remplage aux formes flamboyantes un peu molles.


Copyright 2005
Glossaire

Intérieur : [Introduction] [Choeur roman] [Gothique 12° - 13°s] [Gothique 14° - 15°s] [Renaissance] [Petites sculptures]

[Histoire] [Extérieur] [Intérieur] [Mobilier] [St Adjutor] [Vitraux] [Orgue]